Skip to main content

Enregistrer un achat Oracle

Lorsqu'un achat Oracle a été effectué, les actions suivantes doivent être effectuées dans Snow License Manager :

Enregistrer le contrat de support et de mises à jour de logiciels

  1. Dans le menu Contrats, cliquez sur Ajouter un contrat.

    La vue Ajouter un contrat s’affiche.

  2. Dans l’onglet Général :

    1. Dans la liste Type, sélectionnez Contrat Oracle.

    2. Saisissez le numéro de contrat.

    3. Saisissez le nom du contrat, par exemple Contrat de support Oracle et de mises à jour de logiciels Oracle.

    4. Dans la liste État, sélectionnez Valide.

  3. Dans l’onglet Périodes des contrats, cliquez sur Ajouter une nouvelle période.

    La boîte de dialogue Période du contrat apparaît.

  4. Sélectionnez les dates dans les listes Valide à partir de et Valide jusqu’à puis cliquez sur OK.

  5. Dans l’onglet Infos de contact, saisissez les informations de contact.

  6. Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer le nouveau contrat.

Ajouter une commande Oracle manuellement

Pour ajouter un nouveau champ de commande Oracle :

  1. Dans Aperçu Oracle et l’onglet Autorisations, cliquez sur la vue Commandes. La page Liste des commandes Oracle s’affiche.

  2. Sélectionnez Ajouter une commande Oracle > Ajouter la commande manuellement.

  3. Dans l’onglet Informations de commande, saisissez les informations suivantes :

    1. Saisissez la date de la commande.

    2. Sélectionnez l’état dans la liste :

      • Lors de l’enregistrement d’une nouvelle commande Oracle, sélectionnez Valide.

      • Lors de la mise à niveau ou de la migration d’une commande, sélectionnez l’état Terminé pour indiquer que cette commande n’est plus valide.

        Cela permet de garantir la traçabilité, car les commandes historiques doivent rester disponibles dans le système.

    3. Saisissez le nom de la commande et le numéro de commande Oracle.

    4. Saisissez la référence Oracle Master Agreement (OMA) ou Oracle License and Services Agreement (OLSA) applicable.

    5. Éventuellement, saisissez le numéro de commande du revendeur.

    6. Éventuellement, saisissez le numéro de référence interne.

    7. Sélectionnez la devise de la commande dans la liste.

    8. Saisissez le domaine d’utilisation et les remarques sur la commande.

    9. Entrez les informations concernant la personne responsable de la commande dans la section Commandé par.

    10. Entrez les informations sur le fournisseur ou l’entrepreneur concerné par cette commande dans la section Fournisseur/contractant.

    11. Cliquez sur Ajouter un document pour télécharger des documents ou ajouter des liens associés à la commande.

  4. Sur l’onglet Produits, cliquez sur Ajouter un produit et saisissez les informations suivantes pour ajouter les licences de produit achetées dans la commande Oracle :

    1. Sélectionnez la catégorie de produit, le type de produit et le produit dans les listes.

    2. Dans la liste Type :

      • Sélectionnez Normal pour une nouvelle commande Oracle.

      • Sélectionnez Mise à niveau lorsque vous effectuez une mise à niveau depuis une version antérieure ou vers une autre édition.

      • Sélectionnez Migration lorsque vous modifiez les métriques.

        Note

        Les métriques actuellement utilisées sont Named User Plus et Processor. Pour les produits plus anciens, il existe d’autres métriques. Lors de la mise à niveau d’une base de données avec d’anciennes métriques, vous devez faire migrer les métriques vers les métriques actuellement utilisées.

    3. Sélectionnez le type de période, le type de licence et la mesure dans les listes.

    4. Saisissez la quantité de licences et le coût de la licence.

    5. Saisissez le CSI (Customer Support Identifier).

    6. Dans la liste Contrat, sélectionnez le contrat à associer à la commande Oracle.

    7. Dans la zone à droite de la liste Contrat, saisissez le coût du support technique et de la mise à niveau pour le contrat, normalement 22 % du prix d’achat.

    8. Cliquez sur Ajouter pour enregistrer les modifications.

    9. Répétez les étapes Étape 4 pour tous les produits inclus dans la commande.

  5. Cliquez sur Enregistrer.

Importer les commandes Oracle

Au lieu de saisir les commandes Oracle individuelles manuellement, vous pouvez importer des fichiers Microsoft Excel et séparés par des virgules qui contiennent une ou plusieurs commandes Oracle.

Note

La fonctionnalité d’importation des commandes Oracle ne peut pas valider le caractère unique des licences dans une commande. Par conséquent, vous devez vérifier que les autorisations importées ne sont pas déjà dans le système afin de ne pas générer des licences en double.

Pour démarrer ce processus, accédez à la page Télécharger vos commandes Oracle de l’une des manières suivantes :

  • Accueil > Importer des données > Importation d’une commande Oracle

    SLM-9_2_0_Home-import-data_Oracle-order-import.png
  • Entreprise > Aperçu Oracle > Onglet Autorisations > Page Commandes> Ajouter une commande Oracle > Télécharger le document

    SLM-9_2_0_Add-Oracle-order_Upload-document.png

Note

Pour obtenir des détails sur les données requises pour l’importation d’une commande Oracle et sur l’emplacement des données dans Snow License Manager après l’importation, consultez le document Description des champs d’importation des données.

L’importation d’un fichier de commande Oracle est un processus en 4 étapes, un processus de type Assistant :

  1. Sur la page Télécharger vos commandes Oracle (Télécharger la commande dans la barre latérale) :

    1. Cliquez sur Choisir un fichier. La boîte de dialogue Ouvrir de Windows apparaît.

    2. Accédez au fichier de commande Oracle (au format .xls, .xlsx, ou .csv) et cliquez sur Ouvrir. Le nom du fichier apparaît à droite du bouton Choisir le fichier.

      Note

      Si vous n’êtes pas certain que le fichier de commande Oracle est correct, cliquez sur Télécharger le modèle (coin supérieur droit) pour télécharger un fichier Microsoft Excel qui dispose de la structure de fichier d’importation Oracle correcte.

    3. Cliquez sur Enregistrer et continuer.

  2. Sur la page Paramètres d’importation (Paramètres d’importation dans la barre latérale) :

    1. Sélectionnez une des actions suivantes pour les organisations qui apparaissent dans le fichier source, mais qui n’existent pas dans la base de données :

      • Ne rien faire : Ne pas créer d’organisation.

        • Cela signifie que Snow License Manager ne va pas créer une nouvelle organisation et ignore toutes les données répertoriées sous le nom de colonne de fichier d’importation de commande Organisation.

        • Dans ce cas, l’état d’importation de la commande devient Ignoré.

        Note

        Pratique recommandée pour un responsable SAM : Sélectionnez Ne rien faire ici si vous ne savez pas à quelle organisation la commande Oracle appartient.

      • Ou Créer : Créez une organisation et associez-y la commande.

        • Les données Organisation du fichier d’importation indiquent à quelle organisation cette commande Oracle appartient.

    2. Si vous n’avez pas téléchargé de fichier .csv, passez à l’étape ???TITLE???.

      Si vous avez téléchargé un fichier .csv, sélectionnez le caractère séparateur à utiliser comme séparateur de colonne :

      • Virgule

      • Point-virgule

      • Tabulation

      Note

      Si vous sélectionnez un caractère séparateur qui n’est pas utilisé dans le fichier de commande Oracle téléchargé, l’état d’importation du fichier devient Ignoré lorsque vous terminez Étape 4.

      Dans ce cas, l’importation de commande échoue. Par conséquent, vous devez effectuer les modifications dans le fichier d’importation .csv afin que le choix du caractère séparateur corresponde au format du séparateur de colonne du fichier à télécharger.

    3. Cliquez sur Enregistrer et continuer.

  3. Sur la page Mapper les champs (Mapper champs dans la barre latérale) :

    1. Examinez le mappage.

      • La colonne Source est une liste des colonnes de fichiers d’importation et Destination est le nom dans Snow License Manager de chaque nom de champ de commande Oracle. Ces informations se terminent sous l’onglet Informations de commande sur la vue Détails des commandes Oracle.

      • La saisie minimum requise pour que l’importation de commande soit autorisée est signalée par un astérisque (*): Date de la commande, Nom de la commande, Numéro de commande, Devise d’achat, Organisation, Numéro de contrat, Nom du contrat, Contrat valide à partir de, Contrat valide jusqu’à.

    2. Si vous devez modifier ce mappage, sélectionnez un autre champ dans la colonne Source.

    3. Lorsque le mappage vous convient, cliquez sur Enregistrer et continuer.

  4. Sur la page Examiner l’importation (Examiner dans la barre latérale) :

    1. Lorsque les paramètres d’importation vous conviennent, cliquez sur Terminer le rapport.

      Dans le cas contraire, revenez aux étapes précédentes en cliquant sur Retour.

    États d’importation des commandes sur la page Examiner l’importation :

    • Complet : L’importation de la commande a réussi. Une commande doit avoir cet état avant que vous puissiez Affecter des licences Oracle aux produits inclus dans la commande.

    • Incomplet : Les champs requis sont présents, mais d’autres sont manquants.

      • L’avantage d’importer des commandes Oracles incomplètes est que vous les obtenez dans le système Snow License Manager, où vous pouvez les modifier ultérieurement lorsque vous disposez du reste des informations de commande.

      Note

      Snow Software s’attend à ce que certains clients disposent déjà de fichiers d’exportation Excel de commandes Oracle quasiment identiques au modèle de téléchargement Snow, mais pas totalement. Dans ce cas, il peut être utile d’importer ces commandes Oracle.

      L’inconvénient, c’est que vous ne pouvez pas Affecter des licences Oracle tant que l’état de la commande n’est pas Complet.

    • Ignoré: Voici les raisons pour lesquelles une commande peut avoir cet état :

      • Erreur structurelle : Comme mentionné précédemment, les commandes passent à cet état dans une importation de fichier .csv où le caractère séparateur ne correspond pas au séparateur de colonne sélectionné.

      • Erreur logique : Un autre exemple d’une commande Oracle importée passant à l’état Ignoré : si l’un des champs obligatoires contient des erreurs, par exemple, le fichier de commande contient une devise qui n’est pas prise en charge par Snow License Manager.

      • Absence d’un champ obligatoire : Si l’un des champs requis ne se trouve pas dans le fichier d’importation de commande, celle-ci passera à l’état Ignoré.

      Pour enregistrer des commandes avec l’état Ignoré dans le système, vous devez résoudre le/les problème(s) dans votre fichier d’importation et répéter le processus d’importation, ou vous pouvez ajouter une commande manuellement, sans oublier d’inclure des informations de commande et produit valides.

Associer des serveurs aux commandes Oracle

Les actions suivantes doivent être effectuées pour tous les serveurs à associer à la commande Oracle.

  1. Dans la catégorie Ordinateurs, accédez au serveur.

  2. Dans le menu contextuel, cliquez sur Modifier un ordinateur.

    La vue Modifier un ordinateur apparaît.

  3. Dans l’onglet Oracle[5], cliquez sur Ajouter.

  4. Dans la boîte de dialogue, saisissez les critères de recherche de l’élément de commande Oracle, puis cliquez sur Rechercher.

  5. Cliquez sur les cases pour sélectionner la commande Oracle appropriée, puis cliquez sur OK.

  6. Cliquez sur Enregistrer.




[5] L’onglet Oracle est uniquement disponible pour les serveurs Oracle.